Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

2500 Boulevard de l'Université
Sherbrooke, QC, J1K 0A5
Canada

Séminaire - Même sexe, mais pas les mêmes : Mariages entre conjoints de même sexe en France et aux États-Unis et la rhétorique universaliste.

Calendrier

Back to All Events

Séminaire - Même sexe, mais pas les mêmes : Mariages entre conjoints de même sexe en France et aux États-Unis et la rhétorique universaliste.

Le 2 mai, de 13h à 15h, le Laboratoire aura le plaisir de recevoir Mme Ivana Isailovic, Ph.D., Boulton Fellow à la Faculté de droit de l'Université McGill, qui présentera une conférence intitulée : 

Même sexe, mais pas les mêmes : Mariages entre conjoints de même sexe en France et aux États-Unis et la rhétorique universaliste.

Suite à l'adoption récente du mariage entre conjoints de même sexe à travers diverses jurisdictions, les universitaires, juges et législateurs sont confrontés à une série de questions méthodologiques et normatives: comment ces réformes doivent-elles être décrites, comparées et évaluées? La perspective prédominante semble être universaliste, selon laquelle l'adoption du mariage entre conjoints de même sexe est une réforme juste et inévitable, suggérant une tendance mondiale. En prenant appui sur les récentes réformes sur le mariage entre conjoints de même sexe aux États-Unis et en France, je présente un cadre d'analyse socio-juridique et pluraliste, qui plaide pour une lecture contextuelle visant une appréciation générale des dynamiques sociétales locales ayant un impact sur la signification du droit. Je propose qu'à partir de cette perspective, il apparaît que l'approche universaliste produit des descriptions déformées et étroites des évolutions juridiques, particulièrement évidentes dans le cas du mariage entre conjoints de même sexe. Afin de démontrer cela, j'examine quatre aspects qui distinguent ces deux réformes récentes et contemporaines: le rôle joué par les arguments fondés sur les droits humains dans la régulation des relations familiales, la compréhension du droit en lien avec la marginalisation historique des personnes homosexuelles et le changement social, l'enjeu central du débat (la définition du mariage aux États-Unis et la filiation en France) et, finalement, le type d'expertise sous-jacente à ces arguments juridiques. Je propose que de se garder d'utiliser l'universalisme lors de l'analyse des réformes du mariage entre conjoints de même sexe peut aider les politiciens, activistes et commentateurs à adopter des analyses qui promeuvent la complexité et la pluralité plutôt que l'uniformité et l'homogénéité. Ceci permet une meilleure compréhension de la signification du mariage entre conjoints de même sexe pour les communautés, et peut également mener à une meilleure connaissance de la capacité du droit à promouvoir le changement social.

Lieu : Local A7-160, Université de Sherbrooke